Err

Journal de Naissance : Offrez un cadeau original, unique et 100 % authentique ! Boutique française, service client à votre écoute: 03.22.23.31.73
Marque Française déposée à L'I.N.P.I
Nos archives pour votre plaisir
Blog
Rechercher

Journal d'un jour 1920 à 2010

Revivez grâce à notre Blog, l'actualité d'un jour de naissance précis  à travers les articles d'un journal original.Découvrez les événements nationaux, internationaux, économiques ou sociales parus dans la presse écrite Française pour une date anniversaire comprise entre 1920 et 2010.

journal du 23 mai 1945

journal du 23 mai 1945Journal du 23 mai 1945.
Déguisé en simple soldat et muni de faux papiers, LE PLUS GRAND MEURTRIER du XX siècle est arrêté. Heinrich Himmler ne sera malheureusement pas jugé car il absorbera une capsule de cyanure le jour même.
Rédigé le  23 mai 2024 10:31 dans Journal d'un jour 1920 à 2010  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Journal original 12 mai 1981 | la Presse du siècle

Journal original 12 mai 1981 | la Presse du siècle

1) Journal original de naissance LE MONDE du 12 mai 1981

La très nette victoire de François Mitterrand : Mr Chirac souhaite l'unité de candidature pour les législatives. Mr Barre dénonce ceux qui ont joué à quitte ou double la V e république. Le premier ministre remettra sa démission avant la fin du septennat. Le franc baisse et la plupart des valeurs françaises n'ont pu etre cotées. Des manifestations d'enthousiasme ont eu lieu à Paris et en province.
distancé d'une très courte tete le 19 mai 1974, mr François Mitterrand l'a largement emporté dimanche 10 mai 1981 sur le président sortant ( 51,82% contre 48,17% ).Il a bénéficié tout à la fois de la parfaite discipline de l'électorat communiste, du report massif des voix écologistes et de l'appoint non négligeable, d'une partie de ceux qui avaient le 26 avril, voté pour mr Chirac. aussi le succès du candidat socialiste a t-il aggravé les divisions de la majorité sortante, Mr Barre à mis sévèrement en cause, sans le nommer, Mr Chirac, en dénonçant son role dans la défaire. Le leader du RPR a demandé à ses partenaires de proposer un candidat unique dans chaque circonscription aux législatives qui auront lieu fin juin.
Mr Giscard d'Estaing, a étudié, avec ses collaborateurs, les modalités de la passation de pouvoir en envisageant d'anticiper sur les échéances prévues. le premier ministre a annoncé qu'il démissionnerait avant la fin du septennat. L'annonce d ela victoire du candidat socialiste avait déclenché dans de nombreuses villes en France des manifestations d'enthousiasme dont aucune n'a dégénéré. A la bourse de Paris, l'afflux des ordres de vente, en provenance notamment de l'étranger, a rendu impossible la cotation de la quasi totalité des valeurs françaises.
Le besoin de changement. Les français ont élu leur nouveau président d ela république sans le savoir et sans le dire. Ils ne l'ont pas su faute de connaitre les sondages sur leurs intentions de vote, qui, dans la semaine précédente le second tour du scrutin et alors que la publication en était interdite, annonçaient inéluctablement la victoirte de  Mr Mitterrand. Ils n'ont pas exprimé, sinon au dernier moment, dans les urnes, la formidable envie de changement qui les tenaillait. Cette longue campagne qui a précédé l'élection, ils l'avaient suivi avec attention, mais sans passion. Sans élan, en tout cas, par comparaison à la vague qui avait porté Mr Giscard d'Estaing en 1974 et à la mobilisation comparable de l'union d ela gauche derrière Mr Mitterrand. Pourtant, malgré la lassitude à l'égard de la politique qu'avaient provoqué la rivalité et les dissentions internes de la majorité et de l'opposition de gauche, depuis 3 ans, malgré un discours officiel anesthésiant et efficacement relayé, quelque chose était en train de bouger dans le tréfonds national.
Les raisons de l'échec. Un homme jusque la protégé du destin a trébuché dimanche. après avoir parcouru à grandes enjambées la hiérarchie des honneurs, après avoir conquis un à un tous les titres de la  république, après avoir paru toujours gagner sans jamais souffrir, Mr Valéry Giscard d'Estaing a connu une défaite douloureuse. Le voici, son premier échec. il est à la mesure de ses réussites antérieures, d'une certaine manière, magistrale. La victoire de 1974 avait été acquise de justesse, c'est aujourd'hui la déroute. Celui qui avait pendant des années accumulé les sans fautes, se trouve soudain terrassé au terme d'une partie apparemment jouée correctement mais dont on devine maintenant les erreurs. mais comment savoir que l'on est en train de perdre qu'il s'agisse du déroulement d'un septennat ou de celui d'une campagne éléctorale ? En ce qui concerne le septennat, le doute n'était apparu que fort tard, et encore furtivement. C'était en décembre dernier, après des élections législatives partielles qui avaient marqué la fragilité de l'électorat giscardien. la suite de l'article du journal de naissance le monde du 12 mai 1981 est a retrouvé en page 2.
Le succès et l'avenir. L'élection de François Mitterrand à la présidence de la république, c'est d'abord la victoire de l'alternance, c'est à dire de la démocratie. Depuis vingt ans et plus, une meme famille d'esprit était, sans partage, au pouvoir. Une autre vie va lui succéder. Une grande partie du pays, et en première ligne les classes les moins favorisées et sa jeunesse vont enfin, souhaitons-le, se sentir mieux aimées, mieux comprises, mieux représentées, mieux défendues. L'élection de Mr Mitterrand, c'est aussi le succés personnel d'un homme qui avait échoué de justesse en 1974, mais n'a jamais renoncé et l'a emporté grace a son courage, à son intelligence, à son talent. malgré une campagne effrénée et pour finir, mensongère de son adversaire. La victoire de François Mitterrand, c'est encore et tout naturellement, celle d'un aprti nouveau qu'il a bati avec foi, mais aussi celle de toute la gauche, qu'il a finalement rassemblée et, au dela d'elle, de tous ceux qui, las d' un pouvoir à court d'idées, aspiraient au changement. Cette victoire, c'est enfin celle du respect sur le dédain, du réalisme sur l'illusion, d ela franchise sur l'artifice, bref, celle d'une certaine morale. La défaite, c'est d'abord l'échec personnel de Mr Valéry Giscard D'Estaing.
Un nouveau style. A l'incrédulité succède la perplexité. Avant le premier tour de l'élection présidentielle, peu de gouvernements croyaient possible que le pouvoir change de mains en France ; après le second, tous se demandent ce que le scrutin du 10 mai 1981 signifie. C'est essentiellement sur son programme économique et social que le président élu a fait campagne, et meme le débat télévisé n'a pas fait apparaitre de divergenses fondamentales sur la politique étrangère des deux candidats. Pourtant, toute politique est une, et ses aspects intérieurs et extérieurs sont indisociables. Aussi ce sont les socialistes d'europe occidentale au pouvoir ou dans l'opposition qui acceuillent la plus favorablement possible l'élection de Mr François Mitterrand. Cess derniers temps, ils n'avaient pas été gatés par le suffrage universel, et beaucoup espèrent que la victoire socialiste en France marquera un renversement de tendance. Pour ce qui est des relations étrangères et notamment est-ouest, beaucoup dépendra de la nature du nouveau pouvoir. Quel role joueront les communistes dans le nouveau gouvernement ? les superpuissances toutes deux conservatrices avaient manifestement souhaité le maintien du président en place, et redouteraient que le changement intervenu modifie l'équilibre Européen. mr Mitterrand a toujours souligné l'importance du tiers monde et de sproblèmes de développement. très certainement, le nouveau président tentera de réduire les aspects les poins ragoutants du commerce français, comme les ventes d'armes et ne prendra pas de gants avec l'Afrique du sud.
Il reste que la France, puissance moyenne, économiquement fragile, engagée dans un combat mondial, devra compter demain comme hier avec les réalités économiques et politiques. toute coopération avec le tiers monde coute cher au départ, meme si l'investissement est rentable à terme. le conflit Israélo arabe dresse sur la voie d ela coopération avec le monde arabe, et meme avec tout les tiers monde, un obstacle que l'enthousiasme qui a salué à Jérusalem la victoire de Mr Mitterrand n'est pas de nature a effacer. La géographie pour l'essentiel, l'histoire pour le reste, dictent la politique étrangère des états. La diplomatie est affaire de style, de volonté et de ténacité, d'ou résulte l'éfficacité. Le style de mr Mitterrand est très différent de celui de Mr giscard d'Estaing. Il a dans sa manière une générosité et une émotion que son prédecesseur a trop négligées. Quant à la volonté et à la ténacité, on peut faire confiance à un homme qui a mis seize ans à atteindre son but.
Pour terminer cet article passionant du journal authentique du 12 mai 1981, vous pouvez commander ce journal original dans notre boutique en choississant l'article : Journal de naissance 1981 
Rédigé le  12 mai 2024 12:58 dans Journal d'un jour 1920 à 2010  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Journal du 3 mai 1987

Journal du 3 mai 1987
 
DALIDA
Olanda Gigliotti, dite DALIDA, née le 17 janvier 1933 au caire et morte le 3 mai 1987 à Paris.
Issu d'une famille italienne installée en Egypte, elle est élue miss Egypte en 1954 et tourne plusieurs films au Caire.Résidant en France depuis 1954, elle connait son premier succès de chanteuse avec le titre Bambino.Avec un répertoire de plus de 700 chansons interprétées en plusieurs langues, elle devient une grande figure de la chanson Française et bénéficie d'une popularité dépassant la scène francophone
Embrassant plusieurs styles musicaux, tels que le twist, la pop ou le rai, elle est également une des premières artistes françaises à interpréter des chansons disco.Souffrant d'une depression en raison notamment d'une succession de drames personnels, elle se suicide quelques moiqs après avoir été l'actrice principale du film dramatique egyptien le sixième jour.Sa vie privée et sa mort font d'elle une icone au destin tragique. 
Souffrant d’une dépression — en raison notamment d'une succession de drames personnels —, elle se suicide quelques mois après avoir été l'actrice principale du film dramatique égyptien Le Sixième Jour. Sa vie privée et sa mort font d'elle une icône au destin tragique. ( source infos wikipédia)
 
Rédigé le  3 mai 2024 9:00 dans Journal d'un jour 1920 à 2010  -  Lien permanent
0 Commentaires  

journal du 25 avril 1974

journal du 25 avril 1974

Journal original du 25 avril 1974

Au Portugal, la station catholique Radio Renaissance diffuse une chanson de José Afonso. C'est le signal de départ de la "Révolution des oeillets" : aussitot, de jeunes capitaines se soulèvent contre la dictature instaurée par Salazar, 48 ans plus tot. Après quelques mois de turbulences, le pays va pouvoir reprendre sa place parmis les démocraties européennes.
Le Portugal en panne : A la fin des années 50, le Portugal figure à la traine occidentale pour le développement économique en raison d'une gestion prudente des dépenses publiques par le docteur Salazar. Le pays se voit contester sa souveraineté en Afrique et en Asie. Aux Indes, des possessions portugaises sont annexées en 1961. La meme année l'Angola entame son combat pour l'indépendance. Pour le portugal, a peine peuplé de neuf millions d'habitants, le maintien d el'ordre en Afrique devient une charge pesante et represente 35% du budget national. Beaucoup de jeunes portugais émigrent en France pour echapper aux quatre années de service militaire. Le 28 septembre 1968, Marcelo Caetano succède à Salazar à la présidence du conseil. Il ébauche une ouverture politique. C'est finalement de l'armée que viendra la révolte contre la dictature et la guerre outre-mer.
Le coup d'état du 25 avril 1974 :  Il est l'oeuvre de jeunes capitaines de l'armée. Il réussit grace à l'effet de surprises des capitaines du mouvement des forces armées qui ont immédiatement pris possession des moyens de communication et soutenu le soutien actif de la population. Une vendeuse de fleurs du Rossio, la grande avenue de Lisbonne, offre aus soldats les fleurs de saison : des oeillets rouges ! Le lendemain le journal le monde du 26 avril 1974 titre : " La révolution des oeillets triomphe au Portugal ! " Celui ci se produit en quelques heures et presque sans effusion de sang. Si la police, la PIDE, n'a pas craint d'ouvrir le feu, faisant 4 morts et 50 blessés, les militaires n'ont pas tiré un seul coup de feu.
La démocratie en construction : Pendant les mois qui suivent, Lisbonne bouillonne d'effervescence révolutionnaire. On refait le monde dans les bars de la capitale. On multiplie les occupations d'usines. On proclame les quartiers autogérés. Le reste du Portugal se tient dans l'expectative, peu ou prou indifférent à tout ce vacarme. Un gouvernement provisoire se met en place le 5 mai qui rétablit les libertés et nationalise les secteurs clé de l'économie. Des négociations sont ouvertes avec les mouvements indépendantistes des colonies. C'est ainsi que la Guinée, angola, Mozambique, Cap vert deviennent indépendantes en 1975. Macao est rendu à la chine. Une nouvelle constitution voit le jour le 2 avril 1976 et les elections législatives suivant consacrent le triomphe de la démocratie parlementaire. La situation politique, économique et sociale du pays ne se normalisera qu'avec l'entrée du Portugal dans l'union européenne en 1986.
 
Journal 1974 portugal
Rédigé le  25 avril 2024 9:00 dans Journal d'un jour 1920 à 2010  -  Lien permanent
0 Commentaires  

journal du 22 avril 1961

journal du 22 avril 1961

Journal original du 22 avril 1961

Dans la nuit du 21 au 22 avril 1961, quatre généraux français tentent de soulever les militaires stationnés en Algérie et les pieds noirs dans un effort désespéré pour maintenir l'Algérie à l'intérieur de la république Française. C'est le putsch d'Alger. Il va piteusement échouer en quatre jours.
En mai 1958, le général De Gaulle a été ramené au pouvoir à la faveur d'un vrai faux coup d'état provoqué par ses fidèles, alliés pour la circonstance avec les partisans du maintien de l'algérie dans la république. Le 16 septembre 1959, De Gaulle évoque pour la première fois le droit des algériens à l'autodétermination. Les militants de l'Algérie française s'estiment trahis. Le général doit sévir. Il limoge le général Massu. Les pieds-noirs, dépités, s'insurgent à Alger au cours d'une meurtrière semaine des barricades du 24 janvier au 1 er février.
Le 8 janvier 1961, le peuple français approuve par référendum le principe de l'autodétermination des algériens de toutes conditions. Dans une conférence de presse du 11 avril 1961 De Gaulle parle de l'Algérie comme d'un état souverain. l'opinion publique en métropole a hate d'en finir avec une guerre de sep ans ou de nombreux jeunes gens ont perdu leur vie. L'amertume des militaires est grande. Beaucoup d'entre eux s'indignent d'avoir vaincu pour rien l'ennemi sur le terrain. Le général Maurice Challe est à l'origine de cette victoire incontestable sur le FLN. il est sollicité par un petit groupe de colonels. Ces militaires, qui on été défaits en Indochine, ne supportent pas de perdre l'Algérie. La révoultion est en marche. Ses parachutistes prennent le controle d'Alger dans la nuit du 21 au 22 avril.
Dans la nuit, le gouvernement fait arreter à Paris les sympathisants des putschistes. En Algérie, Challe se contente d'arreter les représentants du gouvernement. Il se refuse a armer les pieds noirs qui le soutiennent. Il a la satisfaction d'etre rejoint par le prestigieux général Raoul Salan. Les quatre généraux forment un conseil supérieur de l' Algérie mais ils n'arrivent pas à rallier les officiers de haut rang et se heurtent surtout à l'hostilité des jeunes appelés du contingent, indifférents pour la plupart à ces querelles sur l'avenir de l' Algérie. Charles de gaulle laisse les généraux s'enferrer, avec le secret dessein de dramitiser la situation pour resserrer les citoyens autour de lui et des nouvelles institutions de la Ve république, encore fragiles. Le dimanche soir du 23 avril, il apparait en uniforme à la télévision et lance des mots qui font mouche :" Un pouvoir insurrectionnel s'est installé en Algérie par un pronunciamiento militaire. Ce pouvoir à une apparence : un quarteron de généraux en retraite... Au nom de la France, j'ordonne que tous les moyens, je dis tous les moyens, soient employés pour barrer la route  de ces hommes-là... J'interdis à tout français et d'abord à tout soldat d'exécuter aucun de leurs ordres..."
C'est fini
 
Journal 1961 la guerre d'algérie
journal original 1961 le general de gaulle
Rédigé le  22 avril 2024 9:00 dans Journal d'un jour 1920 à 2010  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Journal du 21 avril 1963

Journal du 21 avril 1963L'actualité en France et dans le monde il y à 60 ans en 1963.

Journal le monde 1963 daté du dimanche 21 et lundi 22 avril, n°5680, 20ème année.

L'allocution radiotélévisée du chef de l'état : Le général de Gaulle a maintenu entièrement sa politique européenne et militaire. les syndicats et les partis critiquent sévèrement ses conceptions économiques et sociales. La politique économique et sociale du chef de l'état, ou plutôt, sa doctrine, qu'il a précisée à la lumière de l'actualité, rencontre l'hostilité des dirigeants de la CFTC, de force ouvrière et des cadres, qui ont fait connaitre leurs sentiments.
Trois points, dans cette première partie du discours, retiennent l'attention : la mise en garde contre le danger d'inflation est approuvée, mais des doutes sont émis sur la possibilité d'y échapper, alors que les charges de l'état - notamment les dépenses nucléaires - augmentent sans cesse. L'aveu que des tâtonnements et des erreurs ont pu se produire à l'occasion des récents conflits sociaux, et en particulier de la grève des mineurs, est enregistré non seulement par les syndicats et par les opposants, mais aussi par des partisans comme Mr louis Vallon.
Enfin, si l'annonce d'un accroissement du rôle du conseil économique et sociale est relevée, c'est souvent pour souligner que l'allusion ne correspond encore à aucun projet concret.
Pour le reste les gaullistes mettent l'accent sur la réalité et l'ampleur des progrès réalisés par l'économie nationale tandis que les adversaires du régime retournent au chef de l'état le reproche de s'abandonner à la facilité, l'état se montrant selon eux incapable de répartir équitablement les fruits de l'expansion.

Mr Julian Grimau a été exécuté samedi matin : Vive émotion dans le monde entier. Mr Grimau, membre du comité cental du parti communiste espagnol, qui avait été condamné à mort jeudi, a été fusillé samedi à 4h30 dans la cour de la prison de Carabanchel, le général Franco n'ayant pas accordé la grâce. Le condamné, qui a fait preuve d'une grande maitrise, s'est avancé calmement vers le peloton d'exécution. Il avait auparavant refusé de se confesser.

Désintégration du camp neutraliste au Laos : Le prince Souvanna Phouma fait appel à Londres et à Moscou. Le général Kong-Lé disparait. L'appel presque désespéré que le prince Souvanna Phouma, leader neutraliste et chef du gouvernement de Vientiane, a lancé aux deux co-présidents de la conférence de Genève, la grande Bretagne et l'URSS, pour qu'ils prennent en main le sort du pays, et la disparition du général Kong-Lé, le principal soutient militaire du cabinet laotien, dont les troupes sont en déroute, semblent sonner le glas de la tentative de solution de la crise fondée sur la troisième force.

La campagne de reboisement en Algérie. Oran, 20 avril. Mr Ben Bella, président du conseil algérien, qui était arrivé vendredi soir avec 6 membres du gouvernement, a lancé samedi matin la campagne de reboisement dans les environs de cette ville. Au cours d'une brève allocution, il a notamment déclaré : " Si on tue Ben Bella, il y aura dix millions d'autres Ben Bella pour continuer la révolution algérienne ".Il a d'autre part assuré que l'attentat contre Mr Khemisti était un acte isolé. 

Rédigé le  21 avril 2024 17:00 dans Journal d'un jour 1920 à 2010  -  Lien permanent
0 Commentaires